SITOM : 🔺ATTENTION !🔺

12 / 09 / 2019

Print Friendly, PDF & Email

Avec la multiplication des achats par Internet, le SITOM rencontre de plus en plus de soucis avec la collecte des gros cartons dans les bacs jaunes.

À ce jour, 40% des bacs jaunes des particuliers contiennent de gros cartons épais. 90% des bacs jaunes des commerçants et des entreprises sont remplis de cartons. Ces chiffres montent au fil des mois.

Conformément aux consignes de CITEO, les bacs jaunes sont destinés à recevoir uniquement tous les papiers (les journaux, les magazines, les courriers et les publicités) et tous les emballages ménagers en métal, en cartonnettes et en plastiques souples et rigides : bouteilles, flacons, pots de yaourt, barquettes en plastique (frites, fruits, etc.), sacs et film plastique.

Jusqu’ici, quand un bac contenait quelques cartons, il Ă©tait collectĂ©. Au regard des volumes trop importants, le SITOM est contraint de refuser les bacs jaunes remplis de cartons.

La collecte des cartons ne peut se faire dans les bacs jaunes car ils encombrent ces derniers au dĂ©triment des emballages mĂ©nagers recyclables (boĂ®tes de conserves, bouteilles en plastique…).

Ils perturbent la bonne marche du centre de tri. Les tapis des convoyeurs du centre de tri rencontrent des difficultés avec les gros cartons qui bloquent le dispositif.

De plus, en collectant tous ces gros cartons, les camions de collecte des déchets recyclables se remplissent très rapidement. Cela provoque de multiples rotations au centre de tri de Rillieux la Pape. Il faut en moyenne 2h pour vider un camion (temps aller et retour compris) ce qui alourdit les coûts de collecte. Depuis 10 ans, le SITOM a maîtrisé les coûts et les demandes de participations aux communautés de communes en dépit de la perte de 250 000 € des recettes issues de la chute des cours des matériaux et des soutiens des éco organismes.

Toutes les dĂ©chetteries du SITOM disposent d’un accès gratuit pour tous les commerçants et entreprises pour les cartons. Un badge spĂ©cifique rouge est Ă  leur disposition pour le dĂ©pĂ´t de ce matĂ©riau en dĂ©chetteries. Nous en avons dĂ©jĂ  distribuĂ© Ă  tous les commerces lors des campagnes de sensibilisation rĂ©alisĂ©es en porte Ă  porte.

Le SITOM met tout en Ĺ“uvre pour avoir une gestion rigoureuse des dĂ©chets et une maĂ®trise totale de leurs coĂ»ts et de la taxe d’enlèvement des Ordures MĂ©nagères.

J’espère que vous comprendrez le bien-fondĂ© de cette dĂ©cision.

Si nous ne mettons pas en application ce mode de fonctionnement, le coĂ»t des collectes va exploser et provoquera immanquablement l’augmentation de la TEOM.