La réforme de l’organisation du temps scolaire à l’école primaire est rentrée en application en septembre 2013 (décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires). Toutefois, il a été décidé de reporter cette réforme à la rentrée 2014 afin de préparer au mieux cette nouvelle organisation et de consulter les différents interlocuteurs : enseignants, parents.

Objectifs

- Mieux répartir les heures de classe sur la semaine

- Alléger la journée de classe de 45 minutes

- Programmer les séquences d'enseignement à des moments où la concentration des enfants est la plus grande

- Meilleure articulation des temps scolaire et périscolaire 

 

Qu'est ce qui change ?

La mesure phare du décret est de porter le nombre de jours travaillés dans la semaine de 4 à 4,5 jours soit 9 demi- journées, en allégeant le nombre d’heures de cours fondamentaux au profit d’activités éducatives l’après-midi (culture, sport,etc.). Il a été décidé que les enfants iront donc à l’école le mercredi matin. En effet, 85 % des enfants chaponnnaysards se lèvent le mercredi matin pour rejoindre une activité culturelle ou sportive ou un mode de garde. Les enfants ne se lèveront pas le samedi matin, jour de week- end pour la plupart des familles.

 

Une organisation réfléchie

La municipalité a regardé attentivement durant un an les organisations mises en place dans les communes environnantes. Elle a pris également "le pouls" des enseignants ainsi que des parents d'élèves de la commune à travers différentes réunions. Un sondage a été distribué à l'école à toutes les familles dont leurs enfants feront leur scolarité aux Clémentières. Valérie Allagnat, adjointe en charge de la petite enfance a rencontré les associations culturelles et sportives de la commune dans le but de collaborer avec elles en permettant aux enfants de débuter les activités dont ils sont adhérents dès 16h00.

 

 

Connaître les différentes activités proposées par le centre de loisirs en cliquant ici.

Informations supplémentaires