Réduction et suppression des cars du Rhône dans le Pays de l’Ozon

 Depuis le 1er septembre, l’offre de transport des Cars du Rhône a été complètement modifié à la grande surprise des usagers et de la municipalité. A la demande du Département, le Sytral a réduit de 30 % les passages de la ligne 112. Une atteinte au service public dont la municipalité n’accepte en aucun cas cette décision qui affecte la vie de la commune. En effet, sur la ligne 112, en semaine, six passages ont été supprimés en direction de Vénissieux et cinq en direction de Valencin. Ainsi les personnes travaillant dans la zone industrielle doivent prendre le bus 1h30 plus tôt et le soir ils ne peuvent plus rentrer chez eux par faute de transport. C’est un véritable cataclysme et dont malheureusement, la commune ne peut intervenir.

Les transports sont du ressort du Département c’est-à-dire que ce dernier organise sur son territoire l’offre des transports interurbains de voyageurs car par car et assure les transports scolaires. N’intervenant pas dans la décision du Département, la municipalité de Chaponnay a fait part de son mécontentement en envoyant un courrier au Département via le Vice-président de la Communauté de Communes du Pays de l’Ozon en charge des transports Pierre Ballesio, demandant d’apporter des solutions rapides.

 

Communiqué de la Communauté de Communes du Pays de l'Ozon

CCPO,  une rentrée perturbée par la nouvelle offre de transports. Elus et habitants se mobilisent.

Malgré de nombreux échanges avec le Département du Rhône, le Pays de l’Ozon est pénalisé  depuis début septembre par une baisse alarmante de service sur l’ensemble des lignes de car de son  territoire.

En 2015, la CCPO réalisait deux enquêtes déplacements à destination des habitants et des chefs d’entreprises. Le constat est clair, la desserte et la fréquentation des transports en commun sont trop faibles pour contrebalancer l’usage de la voiture individuelle. Afin d’étudier les possibilités d’évolution du réseau,  une rencontre était organisée en avril dernier avec la Vice-présidente en charge du Transports au Département. Lors de ces échanges, l’importance des besoins en transports en commun et la concordance des horaires avaient été évoquées. Le Département se positionnait alors sur le fait que les transports scolaires ne seraient pas impactés.

L’incohérence et le manque d’écoute du Département

5 mois après… et suite à un courrier sans réponse, la nouvelle offre de transport est en application.  Le bilan : les lignes 111, 112 et 113 sont impactées avec une suppression totale des services du week-end et jours fériés sur deux lignes, des changements d’horaires sur les arrêts scolaires ainsi que le retrait de la desserte matinale de la ZAC du Chapotin qui pénalise entrepreneurs et employés.

L’évolution de l’offre de transports souligne donc clairement le désengagement du Département face aux besoins exprimés par la CCPO. Les promesses faites à cette dernière notamment au niveau du transport scolaire sont clairement non tenues.

M. Pierre Ballésio, Vice-président en charge des Transports indique : « La législation nous impose d’urbaniser les centres bourgs et de diminuer la place du stationnement au cœur des villes. La déconnexion avec le sens donné à la politique de transport en commun est regrettable. Nous soulignons le manque de communication de la part des Cars du Rhône. Le mécontentement et général, les usagers du Pays de l’Ozon viennent de lancer des pétitions pour réclamer une adaptation de l’offre. De leur côté les acteurs du monde économique regroupés au sein de l’association Alysée travaille avec la CCPO à des évolutions possibles. Les modifications d’horaires ont été imposées en quelques jours et pénalisent les personnes fragiles face à la mobilité. Nous partageons le souci de réduire les lignes de transports dont la fréquentation est faible, mais la nouvelle offre va trop loin. A ce jour nous sommes dans l’attente d’un rendez-vous avec le Département et le Sytral.

Informations supplémentaires